POESIE de Anita : Foudroyée ! Janvier 1993

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

POESIE de Anita : Foudroyée ! Janvier 1993

Message par Aracknida72 le Dim 29 Jan - 21:38

Par un rêve très jeune
​j'avais appris que je mourrais .
​Je ne savais pas quand ?
​Je ne savais pas comment ?
Je ne savais pas où ?


Foudroyée en Janvier 1993

Mais j'avais bien vu :
​je n'aurais pas les cheveux blancs ,
dans une période beaucoup plus jeune
puisque je voulais des enfants plus tard .
​Donc ce serait certainement
​lorsque je serais Maman .

​Mais pour la réalité
​lorsque l'on est réveillé
puisque ce n'est qu'un rêve
on se doit de l'oublier .
C'était sans importance
sauf que mon impression
gravée profondément
était forte par intuition
que c'était certainement vrai
que cela m'arriverait .

Ainsi le temps passa
n'y prêtant plus attention .
Il faut bien vivre ,
ce n'est qu'un rêve
et ce n'est peut être
que des bêtises .
​Ainsi le temps passa
​n'y prêtant plus attention .

Lorsqu'à la fin d'une journée
toute entière de joies illuminées
​par des partages ensoleillés
​trop rares occasions en vérité .
​Me faisant cette réflexion
​j'en savourais les moments
​Me disant c'est surprenant
​à quoi dois je m'attendre ?

​Lorsqu'une lettre par un huissier portée 
​arriva me laissant toute perturbée
sans explication s'en est allé
​aussi rapide que son arrivée
laissant derrière lui un grand vide froid .

Lire et écrire c'est pourtant très facile
mais je ne comprenais pas pourquoi
​cette missive m'était devenue illisible !
​Pourquoi c'était incompréhensible ?
Mais qu'est ce que cela veux dire ?

​De beugger lamentablement
Il m'a fallu du temps pour lire
de beugger pitoyablement subir
une menace dite sous réserve
​qui déjà sonnait le jugement
et la condamnation à défaillir  !

​Les termes juridiques sont choquants
et font trembler même les innocents .
​Par ce que l'épée en est  tranchante .
Que c'est par un cœur de fer accablant
écoutant et jugeant ​par machine  broyant
et dévorant  tout sur son passage glacial .
​Jamais ne fera machine arrière si une erreur
possible appliquer terriblement  la sentence .

Que visiblement la justice est parfois sourde !
C'est un langage visuel et corporel qui s'imposa
à voir et à comprendre complètement spontané
complètement démunie et vulnérable accablée .
.
​Avoir été conseillée par une avocate attristée
qui insista de dire qu'il ne fallait  pas pleurer
​afin de ne pas tenter d'influencer  la  juge .

​Se retenir , avec grandeur et dignité bien sûr !
Puis on essaye de se défendre , on essaye d'y croire
même si l'on ressent très fort que ce n'est pas la peine
que c'est déjà trop tard , que la cause est entendue .

Devant la juge  , je me suis trouvée
m'efforçant de ne pas pleurer c'était clair
mon avocate le dire , faire pitié surtout pas .
​SAUF que :
​Devant cette  juge dans son bureau
dans une scène grotesque et théâtrale
​lorsque c'est tragiquement fatale
mon corps joua un rôle de première inattendu
me surprenant moi même ,
ne sachant de pas de quoi il était capable .
​Puisque ma défense était inutile
tant le choc était violent , mon corps répliqua
parla pour moi dans son ultime recourt .
​Mon corps plaidera pour moi , il prendra le relais
​authentiquement sincère mon témoin fidèle .

Je savais très jeune par un rêve que je mourrais
​Je ne savais pas quand , ni comment çà m'arriverait

​Mes genoux ont tremblés par secousses
s'écartant l'un de l'autre par un rythme fou
forts et puissants et si rapide que j'y ajoutais
​les cymbales que j'ai eu dans une vision du moment .
​Cela devenait particulièrement ironique  et choquant .
Par les nerfs d'un humour ​aussi grave que l'évènement
j'ajoutais des cymbales aux sons infernales
​qui criaient pour moi ma douleur intérieur
​quel spectacle en vérité dans ma détresse !
Les danses exotiques par les Kanacs
​sans approcheraient presque .
​Mais je l'ai ressentis comme un séisme
véritablement en un tremblement de terre .
​J'avais beau essayer de les maitriser
​mes genoux ne m'écoutaient plus
​comme devenus indépendants
par sentiments d'impuissances

Faire bonne figure et garder la face
​en vous empêchant de pleurer ​.
Oui ! j'ai bien essayé !
Lorsque surprise encore par un masque
avec une expression décomposée et
dont le menton vibrait si fort par grand sursauts
comment pouvait elle , la juge , me voir en face ?
Je n'avais jamais vu ni entendu cela possible
Mon menton bougeant violemment par secousses .
Quel dramatique spectacle où je me trouvais
​laminée terrassée mais qu'est ce que je faisais là ?.


Dans le bureau de la Juge
​mon dossier minimum de défense
sur mes genoux qui dansaient
si bien qu'il tomba deux fois
​lourdement ridiculement au sol .

​Mais n'y tenant plus d'avoir compris
un geyser avec une puissance
fulgurante montait de bas en haut
​le long de ma colonne jusqu'à mon cœur .

​Avec une envie de crier d'urgence
​me contenant demandant à sortir
mais la juge refusa continuant
comme si rien n'était , déterminée .

Mais le geyser à s'imposer plus fort
voulant forcer le barrage
c'est la digue qui risquait de sauter
de voler en éclat , si puissant .

Ce n'est plus un moment pour rire
Il fallait absolument que je sorte
de ce bureau enfermée à écouter .

​Lorsque mon dossier tomba encore
​de le ramasser et avec la permission
​de courir dans le hall public .

​Faire jaillir expulser exploser tel un tonnerre
un cri tribal des plus grandes profondeurs
du plus profond de mes entrailles
​mes maternités bafouées humiliées
réduites à néant aussi facilement
comme répudiée de ma propre terre .

Il suffit d'un instant pour tout perdre
​Jamais je n'avais entendu en réel
ce cri d'épouvante effroyable .
Sauf dans certains films réalistes
​et tragiques que la décence oblige !

Mais en France à nôtre époque en Paix .

​Mais ce que je suis en train de vivre
réveillée tel un cauchemar
​Pendant que tout le mondes est bien tranquille
à continuer comme d'habitude
leurs petites affaires à ne surtout pas déranger
​dans leurs froides certitudes .

​Complètement sonnée sortir du tribunal
complètement déboussolée perdue
avec ce décalage innommable .

​Comme tombé dans un gouffre sans fond
à une vitesse vertigineuse
Avec le Ciel qui est tombé sur la tête
Je retrouvais d'un coup nos ancêtres les Gaulois
​J'aurais pu leurs dire bonjour !
Comme quoi en certaines fractions de secondes
une vie peut basculer
​dans l'espace , le temps et la distance selon
​l'optique de l'instant illusoire mais lequel ?

​Le feu incessant dans mon ventre brulant
lieu de mes maternités pendant 2 ans et demi
durant mais surtout ne déranger personne .
​Que l'on me reprocha dans mon silence
​de dégager tant de souffrance que je gênais .
Pour n'avoir que 15 jours d'arrêt et retourner
​travailler !


Je ne savais pas à quel âge je mourrais
Mais c'est à mes 33 ans que c'est arrivée !

C'est certainement très symbolique ,
​mais il y des évidences qui sautent aux yeux
​Grandeur nature telle une mort initiatique
Enfin çà ne console pas beaucoup
il faut encore réussir à la traverser
​pour renaître  de ses cendres le phénix .

​Revenir vivante prend du temps
Sensations de vivre un cauchemar sans arrêt
jour et nuit
Plus rien avoir envie que de dormir pour oublier
​Surtout  rien pour détruire ni miner la santé .
​Même pas l'amour d'un partenaire !
​Il m'a fallu complètement réapprendre à vivre
​j'étais comme un fantôme de moi même
pour ensuite au moins survivre au mieux

Mais par pitié arrêtez de me demander si çà va ?
​Pour sous entendre que je suis malade !
Qui est capable de traverser seule sans alcool
​ni drogue , ni somnifère pour me faire la leçon ?

​J'avais été menacée de perdre mes enfants
que je ne les garderais pas d'être partie !
​J'étais une fille d'alcoolique de Père déchu
​Différente et très seule incomprise constatant
​partout les petites combines !
avoir confiance en qui pour demander de l'aide !

​Me conseillant de faire  une grève de la faim!
Non ,  le plus souvent c'est le psy qui revenait ,
​plus pratique , ils sont magiques !
J'avais trop honte !
​Et puis c'est pas possible ,
on enlève pas des enfants à une mère ,
elle est certainement coupable !
Tel père telle fille ! et divorcée !
tout pour avoir tord c'est évident !
Mais pourquoi elle met la barre si haute ?
pour être la meilleur dans tout ses domaines !



Dernière édition par Aracknida72 le Lun 6 Fév - 19:57, édité 1 fois

_________________
[[size=13]font=Georgia]Pour vôtre pas sage bien guidé jusqu'ici ,

Mais surtout : pour ma Muse , ou mes Muses et les Vôtres , un Grand MERCI
Par ce qu'Elles nous offres tant de Fleurs et d'éclairages ( éclairs-sans âges )

Muriautine Day's in the Sarthe my Country !

Aracknida72
Admin

   

[/font][/size]
avatar
Aracknida72
Admin

Date d'inscription : 09/01/2017
Age : 57
Localisation : Sarthe

http://78anita72.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: POESIE de Anita : Foudroyée ! Janvier 1993

Message par Aracknida72 le Dim 29 Jan - 21:39

Il est facile de comprendre pourquoi tant de femmes ne divorcent pas
lorsqu'elles devraient partir ou fuir de leur vie de misères

Je l'ai fait par obligation , pas par plaisir et je l'ai payée très cher .
Evidemment les femmes dominantes dans leur couple me donnent tords
Les femmes heureuses aussi , je suis heureuse pour elles , mais elles sont aveuglées .

Il n'y a que les femmes soumises lucides qui peuvent me comprendre !
Par les hommes , là c'est très délicat , ils se soutiennent ! sans savoir le pire !

Mon regret :

Avoir le sentiment d'une vie gâchée , alors que je suis fidèle , et sentimentale
que je n'ai jamais rencontré l'homme réellement gentil et bienveillant que j'espérais simplement !

Qu'il aurait été le Père des Mes Fils , pour le   BON   CHOIX   MUTUEL   HEUREUX
Qui est coupable ?

Si je savais où il est pour le rencontrer et l'offrir à mes Enfants mais il est trop tard !

et d'ici quelques années je sucrerais les fraises avec Parkinson comme ami , .... alors !

Ici c'est mon témoignage pour Mes Fils
puisqu'ils ont coupés les ponts depuis très longtemps

Je n'ai pas pu lutter contre :  la puissance d'un compte bancaire , ni contre la puissance d'un diplôme
ni contre la puissance masculine , ni d'une image extérieur artificielle doré à l'or fin !

Que j'ai essayé de faire de mon mieux , mais c'est si peu en vérité , tellement bloquée !

QUE MES FILS ME PARDONNES !

TOUS LES TROIS !

_________________
[[size=13]font=Georgia]Pour vôtre pas sage bien guidé jusqu'ici ,

Mais surtout : pour ma Muse , ou mes Muses et les Vôtres , un Grand MERCI
Par ce qu'Elles nous offres tant de Fleurs et d'éclairages ( éclairs-sans âges )

Muriautine Day's in the Sarthe my Country !

Aracknida72
Admin

   

[/font][/size]
avatar
Aracknida72
Admin

Date d'inscription : 09/01/2017
Age : 57
Localisation : Sarthe

http://78anita72.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: POESIE de Anita : Foudroyée ! Janvier 1993

Message par Aracknida72 le Dim 29 Jan - 21:39

David a maintenant 37 ans :

Tellement de souvenirs douloureux !



Rémy a maintenant 34 ans :

coupé dès c'est 10 ans pour 11 années totales sans nouvelle
pour le revoir magiquement 2 mois en cachette de son père
c'était tellement merveilleux et choquant tant il avait grandi
pour 1 mètre 81 . pour ne plus le revoir du tout !!!!


Raphaël a maintenant 30 ans :

Il avait 6 ans lorsque son année de CP fût perturbée ,
le tribunal me demanda après l'audience d'aller le chercher ,
c'était la dernière fois que je le voyais à l'école ........


Je vous laisse estimer les dégâts qu'ils ont subi pire que mes erreurs  !
que je reconnais , ils le savent très bien .



_________________
[[size=13]font=Georgia]Pour vôtre pas sage bien guidé jusqu'ici ,

Mais surtout : pour ma Muse , ou mes Muses et les Vôtres , un Grand MERCI
Par ce qu'Elles nous offres tant de Fleurs et d'éclairages ( éclairs-sans âges )

Muriautine Day's in the Sarthe my Country !

Aracknida72
Admin

   

[/font][/size]
avatar
Aracknida72
Admin

Date d'inscription : 09/01/2017
Age : 57
Localisation : Sarthe

http://78anita72.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: POESIE de Anita : Foudroyée ! Janvier 1993

Message par Aracknida72 le Dim 29 Jan - 21:40


sera ma force dans mon chagrin immense .

​Que là où tu as perdu pieds pour tomber

sera ensemble  par notre force  notre victoire .

Je serais en forme et en santé

​pour les accueillir s'ils choisissent enfin de revenir 

dans mes bras grands ouverts .



A  MES FILS

Maman    Anita

29.01.2017
">

_________________
[[size=13]font=Georgia]Pour vôtre pas sage bien guidé jusqu'ici ,

Mais surtout : pour ma Muse , ou mes Muses et les Vôtres , un Grand MERCI
Par ce qu'Elles nous offres tant de Fleurs et d'éclairages ( éclairs-sans âges )

Muriautine Day's in the Sarthe my Country !

Aracknida72
Admin

   

[/font][/size]
avatar
Aracknida72
Admin

Date d'inscription : 09/01/2017
Age : 57
Localisation : Sarthe

http://78anita72.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: POESIE de Anita : Foudroyée ! Janvier 1993

Message par Aracknida72 le Dim 29 Jan - 21:41

Pour le jugement final

lorsque Madame le Juge m'adressera directement la parole , de me dire :

" Madame de vouloir trop bien faire , effectivement , vous avez trop fait ! "

ensuite :

" Madame vous comprendrez ! "

Par épreuves saignantes
à mon corps d'écorchée
vive depuis mon enfance

j'étais tellement choquée
admettant qu'au niveau
du mental elle était juste

pour si peu d'attention
pour l'affectif écartelé


Beaucoup plus tard
comprenant :

" Que vainqueur n'est pas celui qui à raison "
" Que perdant n'est pas celui qui a tord "

Ce ne sont que des étapes , surtout pas la fin du chemin !


_________________
[[size=13]font=Georgia]Pour vôtre pas sage bien guidé jusqu'ici ,

Mais surtout : pour ma Muse , ou mes Muses et les Vôtres , un Grand MERCI
Par ce qu'Elles nous offres tant de Fleurs et d'éclairages ( éclairs-sans âges )

Muriautine Day's in the Sarthe my Country !

Aracknida72
Admin

   

[/font][/size]
avatar
Aracknida72
Admin

Date d'inscription : 09/01/2017
Age : 57
Localisation : Sarthe

http://78anita72.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: POESIE de Anita : Foudroyée ! Janvier 1993

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum