CONTE & SOCIETE n° 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

CONTE & SOCIETE n° 4

Message par Aracknida72 le Ven 3 Mar - 20:23



Il fallait gagner son pain et celui de ton enfant
​Tu es partie travailler ou  plus exactement peiner
Pour un emploi qui n'était pas ta vocation
​que tu t'y investissais quand même
par ce que tu aimes le travail bien fait
ayant l'avantage en fin de mois d'un salaire
mais pour un minimum de considération
Petit métier de fonctionnaire tout pour te taire


Dans la catégorie de l'un des deux plus vieux métiers du monde
​réservés pour les femmes si elles s'en plaignent quelle honte !
​Peut être que de ressentir d'être sous catégorie
​que lorsque tu nettoies des water-closed il faut encore
​pour certaines personnes tirer leur chasse d'eau derrière eux
Être si transparente que c'est normalement vraiment affligeant
S'il n'y a pas de honte pour les petits métiers de les pratiquer
​il existe quand même vraiment trop de gens supérieurs et suffisants
Que tu n'as pas honte de ton travail pour avoir à cœur de le faire bien
Mais les regards et les pensées sales de ces gens méprisants jugeants
te blessent pour stocker de la colère qui te pollue et t'en défendre
​que tu as vraiment autres choses à faire et à penser que de ravaler
d'un coté que tu ne devrais rien exprimer et de l'autre aussi

C'est comme si tout était nivelé aseptisé normalisé robotisé d'où
être pensant ressentant en devient bizarre d'être simplement objectif et humain
Comme quoi le ravin est très profond entres les gens qui ne se comprennent plus
même sur des sujets logiques et en famille
Il est certain que pour donner tord que l'on prouve que la société va très bien
sans l'aide de l'alcool , des drogues et des antidépresseurs ou de somnifères
généralisés que si tu n'en consommes pas tu en deviens vraiment exceptionnelle !!!

LA  HONTE  : 

Il y en aura " bien d'autres " , encore que dans ce cas le mot bien n'est pas adapté
par d'autres hontes qui seront développées plus tard !


C'est ainsi que très tôt dans cette fonction tu en mesurais ta condition
comprenant par là l'aberration de la soit disant orientation
à la fin de ta scolarité  qui n'était en réalité que des mensonges
​pour des choix illusoires dont il faudra te contenter
creusant ainsi l'écart avec les plus chanceux qui ne comprendront pas
​persuadés que c'est une question de mérite restant sur leur position
dédaigneux puisque pas touché par les problèmes de société

Petite travailleuse volontaire énergique dynamique
dans un monde sans correspondance
Mais tu avais ton petit Bonhomme il était ton Univers
​Il était ta joie et ton énergie solaire

Lorsque tu l'as rencontré lui ,
Tu étais avec ton petit homme haut comme trois pommes
​Alors qu' il mesurait 1 mètre 81 : celui qui te remarqua l'homme
pour se promener avec toi soulever ton enfant du sol et le porter si haut
poser dans ses bras qui pour toi fût un déclic
​tu avais cru être arrivée au paradis
Pour un temps çà fait du bien de prendre de la hauteur
Mais c'est plus fort que toi il a fallu que tu fasses une erreur
Lorsque chez lui devant son évier dans sa cuisine
De constater sa Montagne de vaisselle
puisque tu te trouvais là et qu'il était si normal
​sans réfléchir par habitude ni faire du zèle qu'à ton travail tu en faisais des tonnes
​Sans le faire exprès tu choisies ta place en y plongeant comme une " conne "


Tu as eu l'impression que ta vie pouvait changer
que tu n'étais plus seule !


Anita    .../...  2017


_________________
[[size=13]font=Georgia]Pour vôtre pas sage bien guidé jusqu'ici ,

Mais surtout : pour ma Muse , ou mes Muses et les Vôtres , un Grand MERCI
Par ce qu'Elles nous offres tant de Fleurs et d'éclairages ( éclairs-sans âges )

Muriautine Day's in the Sarthe my Country !

Aracknida72
Admin

   

[/font][/size]
avatar
Aracknida72
Admin

Date d'inscription : 09/01/2017
Age : 57
Localisation : Sarthe

http://78anita72.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CONTE & SOCIETE n° 4

Message par Aracknida72 le Ven 3 Mar - 20:26



Ton 2ème Mariage : 
 

PER-VERDADE  du   DRAGON   BLEU  

Un homme t'a vu et t'a pris pour lui
Il te gâte beaucoup au début avec des choses chères inutiles
​qui coutent très chères au début pas longtemps 
juste avant  la naissance de votre  premier Fils Rémy

​Il te gâte de mille et une façon en achetant facilement aisément
des choses que tu n'oserais pas penser
Il sait mettre le prix pour ce qu'il considère pour acheter
par effets ricochés jusqu'à ce que tu t'en rendes compte

​Cet homme à qui tu appartiens ferait n'importe quoi
pour te garder
même de force !
Quitte à te cloitrer , te faire suivre , t'espionner
​Il étais fou à l'idée de te perdre ! Il savait que l'on ne t'achète pas
mais il était trop certain de ses propres théories le doute subsistait


Qui sait pourrait il faire une bêtise !

Il te fait peur il est brutal à te tordre le bras vers l'arrière
c'était hyper douloureux et risqué pour le casser à la tête de l'épaule . 
Il s'en est amusé plusieurs fois à tes dépends mais te tels actes
et en conséquences de séquelles possibles sont difficiles à pardonner 
Il devenait entre quatres murs sans témoins saufs tes Enfants
qu'ils conditionnaient en face de toi aussi contre toi
Il était si :
cynique , mesquin , autoritaire abusif et autoritaire
​Très jaloux de la mémoire de tes douleurs de ton époque à Paris
Jaloux de tes souvenirs noirs , franchement il n'y a pas de quoi !

​C'EST EN CET INSTANT QU'IL EXPRIMA SA PHRASE DISANT QUE :

​"" LE  BIEN LAISSE MOINS DE TRACE DANS LA MEMOIRE QUE LE MAL
​QUI NE S' OUBLIAIT  PAS !  "" 1986 !

Ce n'est pas franchement comique voire menaçant !
Avait il  déjà l'intention de dépasser l'indépassable ?

​Peut être t'aime t'il ? d'une manière particulière !
Peut être mérite t'il ton amour ? mais devient de plus en plus difficile 
tu as perdu la confiance en lui !

​Ainsi au quotidien :

​Il est aveugle et ne te voies pas , il s'en moque de qui tu es !
Il ne regarde que ton corps il ne sait pas qui tu es il s'en moque !

​Un grand mur , un grand vide , un grand ravin vous séparent
et pas de porte , pas de  pont , pas d'escalier ni d'échelle
pour vous rencontrer vraiment !

Encore moins de tendresse !

Il ne te comprend pas malgré tes efforts et tes explications
lui seul avait le monopole de la parole avec un auditoire
dans sa famille en France 
pourtant en Sarthe  à notre époque !

où tu étais priée de te taire afin qu'il s'exprime et qu'il brille
​pour subir ses reproches de ses mécontentements
avec une guerre du silence régulière dans ton foyer
souvent la semaine en durée que tu essayais de briser
par de petits messages écrits dont tu n'avais jamais de réponse
C'est vrai que la domination était son truc favori surtout avec ses règles
Petit patron à la maison . Il avait ses idées très extrême droite

Tu ne voulais pas être riche , pour les autres qui te regardent
Avec lui tu devenais une bourgeoise
​Mais non !  ce n'est pas toi çà !
​Même dans un château si n'es pas libre c'est une prison


Tu veux seulement être libre d'aimer les personnes qui te sont chères
et là il éliminait autour de toi pour mieux te tenir et t'étouffer
L'or est bien fade dans ces conditions

Il ne supportait pas que tu rêves , que tu pries ,  que tu t'exprimes
Il te supprimait ta liberté , ta respiration , ton oxygène

Il ne voulait pas t'écouter , il ne voulait pas réfléchir , il imposait tout
Il ne lisait pas une ligne de tes écrits que tu tentais par guerre lasse

Alors tu réalisas  tu pris conscience que tu vivais la solitude dans ton couple
​tu vivais l'abandon dans la même maison victime de la pauvreté de son cœur
de la pauvreté de son âme pourtant très moralisateur et jugeant
​Pour être à sa disposition pour son hygiène
Ne se faisant beau et séduisant que pour aller travailler en costume cravate
​pour être très proche confident de sa secrétaire qui était son ex-femme

Lui il ne coupait rien ni le cordon avec sa mère , ni avec son ex
Il se donnait un air de riche , il était cadre comptable
​un parfait mouton dans la société de consommation mais au dessus
Ne voulant jamais se remettre en cause plutôt se fondre dans la masse
​Ne  jamais vouloir dialoguer avec toi et t'exclure
Il disait que pour un patron l'humain n'était que du bétail et lui il était cadre

Il te considérait par ses propres qualificatifs :



 Anita  .../...  2017

_________________
[[size=13]font=Georgia]Pour vôtre pas sage bien guidé jusqu'ici ,

Mais surtout : pour ma Muse , ou mes Muses et les Vôtres , un Grand MERCI
Par ce qu'Elles nous offres tant de Fleurs et d'éclairages ( éclairs-sans âges )

Muriautine Day's in the Sarthe my Country !

Aracknida72
Admin

   

[/font][/size]
avatar
Aracknida72
Admin

Date d'inscription : 09/01/2017
Age : 57
Localisation : Sarthe

http://78anita72.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CONTE & SOCIETE n° 4

Message par Aracknida72 le Ven 3 Mar - 20:27



Donc pour entretenir la flamme qui n'était ni dans son œil , ni dans son cœur
que pour toi c'était comme si il était éteint , sans vie

Pour entretenir la tienne avec ses insultes et agressions répétitives ,
çà devenait compliqué
​surtout lorsque tes Enfants observent , enregistrent , mémorisent tous les détails
Qu'ainsi tu es humiliée pour faire ensuite à plein temps ton rôle éducatif ! La position devient
​DELICATE  !

​Lorsque l'ambiance donne l'impression d'être bonne :
" tu subies l'humour décadent ou assassin , s'il n'est pas  vulgaire "

​Lorsque l'ambiance est pourrie , ce sont des injures gratuites :

​CROYANTE = TAREE  ,  NEVROSEE    ,   LUNATIQUE   ,  DEPRESSIVE   ,   " EMMERDEUSE "

ARTISTE = TAREE   , 

Qui s'ennuyait donc voulant  l'embêter exprès en assumant toutes les charges domestiques ! 

DEPENSIERE

​FONCTIONNAIRE = FENEANTE    ASSISTEE  SOCIALE  TROP PAYEE  ,  

Lorsque tu pleurais fatiguée = HYSTERIQUE  cyclotymique   !  bien sûr c'est ce qui ouvre le dialogue !



Avec une paye pour chacun très différente de base :

Monsieur : comme c'est souvent le cas , il payait les vrais factures importantes pour investir en Seigneur
​surtout pas à perte
​Madame : tous les frais annexes alimentaires , vestimentaires , entretiens divers , plantations extérieur
​et décorations enfin rien de solide mais hémorragique où il est difficile de demander une justification noble


Les réalités de la vie commune avec Mr B.C.B.G avec un homme de deux ans de plus que 
ton premier mari

​ Menaçait  le divorce en permanence pour faire taire la moindre discussion ,
  " enfonçant toujours le couteau où cela faisait mal " !

TERMINANT SES INSULTES PAR TU FINIRAS  SUR LA PAILLE  CERTAIN DE SES JUGEMENTS     CONTRE       TOI

  ÊTRE   Maman                           AVANT  d'être Femme

  c'est peu être normal dans le processus de développement

                              pour avoir envie


LA     TENDRESSE     EST     LOIN    D'ÊTRE    UN    LUXE

ainsi que :

LE     DIALOGUE   QUI   N'EST  PAS    UN     LUXE   MAIS   INDISPENSABLE
  

Anita    .../...  2017

_________________
[[size=13]font=Georgia]Pour vôtre pas sage bien guidé jusqu'ici ,

Mais surtout : pour ma Muse , ou mes Muses et les Vôtres , un Grand MERCI
Par ce qu'Elles nous offres tant de Fleurs et d'éclairages ( éclairs-sans âges )

Muriautine Day's in the Sarthe my Country !

Aracknida72
Admin

   

[/font][/size]
avatar
Aracknida72
Admin

Date d'inscription : 09/01/2017
Age : 57
Localisation : Sarthe

http://78anita72.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CONTE & SOCIETE n° 4

Message par Aracknida72 le Ven 3 Mar - 20:28



Il commençait à vieillir il approchait de 35 ans ,

 divorcé comme toi

 il voulait créer une famille et acceptait David

 Mais comme d'une façon malheureusement classique

 inévitablement fini par être désagréablement injuste

 et de partis pris contre ton premier Fils

 Mais jouant malgré tout le jeux de le pousser contre toi

 par ton Fils ! même lui aussi !

 il considérait la reproduction d'une manière particulière

  Pour avoir des diminutions offertes pour l'achat d'une maison lorsque la famille

  compte trois enfants et ton salaire si ridicule pour lui !

  avec les allocations au début et les réductions d'impôts

  tu lui as été utile à différents niveaux non négligeables pour son compte bancaire


 LE COEUR D'UN HOMME A DES MYSTERES QUE SES INTERETS MOTIVENT !


Anita     .../...   2017


_________________
[[size=13]font=Georgia]Pour vôtre pas sage bien guidé jusqu'ici ,

Mais surtout : pour ma Muse , ou mes Muses et les Vôtres , un Grand MERCI
Par ce qu'Elles nous offres tant de Fleurs et d'éclairages ( éclairs-sans âges )

Muriautine Day's in the Sarthe my Country !

Aracknida72
Admin

   

[/font][/size]
avatar
Aracknida72
Admin

Date d'inscription : 09/01/2017
Age : 57
Localisation : Sarthe

http://78anita72.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CONTE & SOCIETE n° 4

Message par Aracknida72 le Ven 3 Mar - 20:29



Journée de Travail Ordinaire

Dans une grosse cuisine mère de collectivité :


​Lorsque tu as réussie à dormir
au mieux , ou bien
​Lorsque tu réfléchis par avance
​par ce que
Tu connais le programme du jour
le menu et tout son déroulement

Donc c'était plus fort que toi
tu anticipais en visualisant
pendant la nuit conseillère
sur les problèmes possibles éventuels
​qui pourraient survenir 

Afin de situer comment les résoudre au mieux
​en déterminer la cause où il y avait difficulté
de manière à trouver des solutions les plus adaptées 

Ainsi que pour les problèmes humains
intervenir avec diplomatie et délicatesse
pour désamorcer les conflits
​Enfin une véritable vie d'équipe !


​Le réveil sonne , il est 5 h 30 du matin
Dans ton foyer tout le monde dors encore
Petit déjeuné rapide , te préparer , il faut partir
tu es loin de la ligne de bus
à cette heure matinale
ils ne passent pas partout sur ton trajet

​6 h 30 tu es arrivée sur ton lieu de travail
​Tu ouvres la porte
Tu allumes la lumière
Tu allumes les fours
çà y est
​c'est démarré !
La journée de travail commence

!
!
​!

Maintenant la journée de travaille accomplie
tu vas pouvoir sortir , respirer
Chaque jour est un défi en cuisine
Tu es arrivée au bout de ta tâche
honorablement

Demain sera un autre jour
Ce que tu aimes bien 
c'est avoir le sentiment
​d'avoir bien assumé les effectifs
700 à 900 seule responsable
​sinon deuxième position de chef
pour 1300 couverts dont des satellites
en avoir la bonne fatigue satisfaite
​Tu peux partir l'esprit libre


Maintenant
c'est pas terminé
c'est autre chose
Ta vie privée

Marcher vite    Marcher vite
et rentrer directement  à la maison
​Faire les courses de produits frais
​dans l'alimentaire
Vite aller chercher les Enfants
chez la nourrice
Rentrer vite   Rentrer vite
Faire les pluches encore
mais c'est de meilleur qualité
​Faire une quiche
​Préparation du repas du soir

Les Enfants à leurs devoirs
Surveiller
Faire du rangement du ménage
​Toutes les pièces sont en désordre
​Du bazar partout  il faut s'activer
Nettoyer Aspirer Laver
Mettre une machine en route

Les devoirs sont terminés
les Enfants vont s'amuser
A table tout est prêts
Espérons qu'ils auront de l'appétit
S'ils veulent bien manger
çà ira plus vite sans problème
Eduquer les gouts avec les variétés

Il faut qu'ils soient au lit
​Lorsque Monsieur arrivera
Ce sont ses directives
Par ce qu'il aura travaillé
qu'il sera fatigué
Qui veut se poser et être tranquille
avoir la Paix
organisée comme une partition
réglée sans tenir compte
des impondérables

C'est à toi de gérer d'assumer
Tu es responsable avec le stress qu'il arrive !
bien avant !
pour constater tes manques oubliés débordée
​d'être déjà accusée d'être une mauvaise mère
​pas suffisamment impliquée si mal organisée
​Ne pas être à la hauteur !
c'est toujours plus simple 
pour l'observateur , le donneur d'ordre

​Sinon c'est que tu es une incompétente
trop accaparée par tes futilités
​Que l'on ne peut rien te confier d'important 

Tu entends la clé dans la serrure de la porte !

​Il est arrivé , il ne te parle pas
Mais surtout il ne te demande rien
Il ne souhaite rien savoir
Il mange , il savoure  le silence

Pour courir dans le fauteuil
afin de regarder la Télévision
tous les jours pareillement
​Aucun regard pour toi
​sauf lorsqu'il te demande de lui servir
un verre de whisky
Il fume sa pipe , il sent bon l'homme à la maison

Toi , tu continues à faire la vaisselle
tu la range sans faire de bruit
Demain il voudra mettre une chemise de sa collection
Tu es la reine du vestimentaire
Mais il est pas content 
zut ! pourquoi est elle dans le panier
​de linge sale ? jamais à jour 
avec trois Enfants et un mari et travaillant à l'extérieur
​Vraiment pas moyen ! tu n'es qu'une fénéante égoïste

La soirée passe si vite , tu te presses pour finir
​Il est 21 h 30 lorsque tu viens le rejoindre
Il ne te raconte pas le résumé , pourquoi faire
il profite
Toi tu t'endors , ta tête tombe sur le coté
​Il est pas content
tu es vraiment une petite nature
Heureusement
c'est bientôt l'heure d'aller se coucher !



Anita   ..../...    2017 

_________________
[[size=13]font=Georgia]Pour vôtre pas sage bien guidé jusqu'ici ,

Mais surtout : pour ma Muse , ou mes Muses et les Vôtres , un Grand MERCI
Par ce qu'Elles nous offres tant de Fleurs et d'éclairages ( éclairs-sans âges )

Muriautine Day's in the Sarthe my Country !

Aracknida72
Admin

   

[/font][/size]
avatar
Aracknida72
Admin

Date d'inscription : 09/01/2017
Age : 57
Localisation : Sarthe

http://78anita72.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CONTE & SOCIETE n° 4

Message par Aracknida72 le Ven 3 Mar - 20:30



  Ah mais non !

Il faut faire ton devoir conjugale
Sans avoir reçu un seul câlin , ni une seule attention
Sans avoir entendue une seule parole douce
à heure fixe après le film
Monsieur à son rythme basé sur l'horloge

​Monsieur souhaite vider ses sacs de générosité !
Mais Madame est très désagréable et froide
Madame est frigide

Elle n'est pas normale
il va falloir consulter un spécialiste
Ce n'est pas Monsieur qui a des problèmes
ce n'est pas possible


Il fonctionne très bien , il est très viril
Il pourrait même être dit qu'il est très flatteur
il évoquerait un cheval


Le seul problème
c'est qu'il est totalement sourd
​Lorsque tu lui exprimes
que c'est vraiment trop douloureux

Tu n'es jamais contente
tant de femmes apprécieraient
Oui ! enfin de n'être réduite qu'à une chose temporaire
pour son hygiène
et de n'être plus rien du tout ensuite

Qu'il fût si vexé de te souhaiter
un bûcheron aux mains si rugueuses
tant tu n'appréciais pas ses mains pourtant si délicates
qu'il te fallait ce genre d'artisan pour te faire réagir

​Toi de l'intérieur lorsqu'il tentait de te frôler
tu en avais les poils debout , un début d'urticaire géante 

Il t'accusa de ne pas tourner rond dans son cadre imposé

Ta peinture ton paysage ton monde n'avait rien à voir
avec sa déformation professionnelle de cadre à la maison

Si ce n'est que çà la vie à deux et l'Amour !!!

​Mais pourquoi tu déprimes ?


LA BOURGEOISE


Enfin , essayes de dormir vite
demain debout à 5 h 30

COMME   D'HABITUDE  ²



​Anita   .../...   2017


.

_________________
[[size=13]font=Georgia]Pour vôtre pas sage bien guidé jusqu'ici ,

Mais surtout : pour ma Muse , ou mes Muses et les Vôtres , un Grand MERCI
Par ce qu'Elles nous offres tant de Fleurs et d'éclairages ( éclairs-sans âges )

Muriautine Day's in the Sarthe my Country !

Aracknida72
Admin

   

[/font][/size]
avatar
Aracknida72
Admin

Date d'inscription : 09/01/2017
Age : 57
Localisation : Sarthe

http://78anita72.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CONTE & SOCIETE n° 4

Message par Aracknida72 le Ven 3 Mar - 20:31



PENDANT TA DISPONIBILITE  en CONGE  PARENTALE
​POUR la TROISIEME  NAISSANCE d'un FILS
avec le bénéfice pour TOUS dont TES ENFANTS en 1986

​HOMMAGE à BEATRICE dans le monde du TRAVAIL
​ÊTRE ADULTE associée à bien d'autres

DANS LES CUISINES


BEATRICE

​Ce n'était pas une sœur , ce n'était pas une amie
c'était une collègue
​Elle ne nous avait pas été imposée comme un membre de la famille
​Elle ne fût pas choisie volontairement grâce à quelques affinités communes

​C'est plutôt que le hasard ou bien une coïncidence nous avait mises
en même temps sur la même route

La vie lui avait forgé son caractère
Je crois même aussi qu'elle ne lui avait pas fait beaucoup de cadeaux
Elle avait donc dû se défendre comme d'autres contre :

l'hypocrisie et la trahison
​l'égoïsme et l'indifférence  de chaque jour

​On peut souffrir et ne jamais ci faire ou bien gagner
Combien chacune à t'elle versée de larmes pour ce qui n'était pas seulement
de la fatigue
des problèmes personnels

Mais pour une grande solitude parmi la foule
D'ailleurs malgré une très grande force morale et de résistance à ce monde impitoyable
prêt à nous broyer pour la moindre faiblesse dans ce monde ce milieu professionnel
Peuplé de loups , comment gagner et se dégager des codes , des jeux imbriqués 
des combines , des stratégies , des problèmes transférés sur la tête des autres

Certaines personnes préfèrent partir en baissant les bras
​D'autres font une lutte acharnée , la course folle à la meilleure aux dépends des autres
​D'autres encore plus rares qui ont l'amour du travail bien fait pour donner un sens et le trouver
​avec une conscience professionnelle honnête mais elles ne sont pas en nombres suffisants
​et se font étouffer par tous les parasytes de tous les faux prétextes qui soient
Même après plusieurs années rien n'est pire qu'être parmi les femmes
​Que de temps perdu et gâché à des niaiseries ?
​Etre admise est si difficile , combien de temps encore aurait il fallu attendre ?

Donc nous ne savions pas si Béatrice avait gagné dans cette bataille
​Mais il est certain qu'elle en avait gagné une indépendance dans ses expressions et sa gestuelle
avec une grande force ,
et une volonté d' un courage incroyable  , nous ne savions pas encore à quel point !

Nous sourions de son gentil " caractère de cochon " , comme on dit
​Très travailleuse et efficace aussi , rien ne l'arrêtait ,
même lorsqu'elle aurait eu de bons prétextes pour le faire
Qui savait comme elle était malade ?

Nous nous rappelons bien aussi , combien de fois et comment elle se dévouait ?
pour faire certains travaux
qui étaient particulièrement pénibles physiquement comme peu agréables
Il faut avoir fait avec elle , comme elle pour savoir à quel point cela se supporte très bien
qu'il est si facile d'accomplir une tâche dans une bonne ambiance  participative vrai ,
par une équipe soudée dans l'entente hors jalousie hors complots

​Le baume miraculeux du mot équipe , le baume secret pour une journée bien faite
Même avec la fatigue , ne nuira jamais pour déteindre dans la vie privée pour l'entamer au contraire
Une confiance et un bien être irradiera , ce sera positif et aidera à se construire
Tout va très bien et c'est formidable lorsque la vie privée de base n'est pas forcément rose à souhait

​Béatrice était la championne pour nous faire rire ,
et si naturellement  pendant que notre chef jouait à la sévérité qu'il était difficile de se retenir
La situation en synchronicité devenant hilarante avec le visage d'une telle surprise qu'il
nous déclenchait des fou rires à s'en faire mal au ventre par les contractions abdominales !
C'est il y a bien longtemps ! uniquement à cette période , une fraicheur inégalée !
elle ne pouvait pas s'en empêcher ne voulant certainement pas penser à autre chose ,
Béatrice aimait nous raconter des histoires drôles , elle était douée pour les spectacles sauvages improvisés
Elle faisaient des imitations des grimaces très réussies ainsi partout où elle se trouvait elle avait toujours
un auditoire attentif qui la suivait

Béatrice avait un cheminement riche d'expériences incroyables ,
elle en triait quelques un et mettait ces éléments en évidence avec l'éclairage de sa compréhension ,
une sorte de signature personnelle .
Sa vivacité d'esprit était d'un entrainement vraiment très sportif , tant elle secouait les neurones à tous ,
j'adorais çà
Elle possédait tous les éléments indispensables qu'elle remaniait avec une maitrise  incontestable

Béatrice transformait tous les sujets avec un véritable humours non au dépends ce qui est rare
mais par les fruits d'observations et d'analyses judicieuses objectives et réalistes ,
nous dirons admirables teintées d'une sagesse de terrain qui semblait intarissable

La gaieté de Béatrice était communicative et envahissante même très brillante parfois ,
​pas besoins de la chercher longtemps , se diriger à l'oreille était si simple !

​Béatrice ne pouvait pas passer inaperçue même si elle essayait ,
elle ne pouvait pas , ce n'était pas sa faute
​Elle était rousse d'un orange vif et lumineux comme une crinière en contraste
avec sa peau typiquement blanche
​D'un blanc porcelaine particulier très fine , les joues rosées d'un ton nuancé typiquement aussi inimitable
Elle avaient aussi des petits yeux malins prêts à tout remarquer disponibles et curieux ,
son charme renforcé ainsi ne gâchait en rien sa personnalité lumineuse

​Béatrice était une très joyeuse bout en train ,
qui dans une équipe possède le siège d'être importante voir d'indispensable
​Toujours en tête devant la tâche , transformant une journée banale en un festival de perles offertes
​Elle chassait les mauvais démons quotidiens qui alourdissent la vie ,
elles chassait les nuages sombres de l'esprit  ... Qui sait !   Elle avait s'en le savoir un pouvoir de chamane



Anita      .../...   2017

_________________
[[size=13]font=Georgia]Pour vôtre pas sage bien guidé jusqu'ici ,

Mais surtout : pour ma Muse , ou mes Muses et les Vôtres , un Grand MERCI
Par ce qu'Elles nous offres tant de Fleurs et d'éclairages ( éclairs-sans âges )

Muriautine Day's in the Sarthe my Country !

Aracknida72
Admin

   

[/font][/size]
avatar
Aracknida72
Admin

Date d'inscription : 09/01/2017
Age : 57
Localisation : Sarthe

http://78anita72.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CONTE & SOCIETE n° 4

Message par Aracknida72 le Ven 3 Mar - 20:32



Les plaisirs de Béatrice

​Quoi de plus naturel aimait dans son ambiance , la musique et la danse  qui ont fortement
pesé pour son choix de partenaire Africain
​Béatrice donnait l'impression de savoir profiter de la vie en ses joies et fêtes .
Pouvons nous en profiter assez ?

​Malgré tout ce bonheur qu'elle nous évoque , la peine peut être est elle très grand , m'envahie
Béatrice n'est plus parmi nous !

Nous la savions très Maman et Femme aussi
Il y a peu de temps encore , aussi surprenant que le miracle de donner la vie
​Son petit dernier n'est encore qu'un bébé
Comment ne pas penser à tous ses autres Enfants et leur Papa ? Ils sont quatre désormais

​Béatrice était jeune et méritait tous les bonheurs du monde
​Que pouvons nous faire , si impuissant devant un tel évènement aussi rapide et brutal
​Chaque être est unique en son genre pour ce qu'il apporte
​Une Maman ........ Une Femme ....
​C'EST   UNE   PERTE    IRREMPLACABLE  une disparition   INCONSOLABLE 
mais il faudra pourtant  faire son deuil  que chacun mesure à son degré
La douleur est personnelle mais nous la partageons

En contre partie de cet circonstance tragique qui frappe si fort et qui fait si mal
il faut réapprendre à vivre autrement sans cet être cher , ce qui est le plus difficile

Ne plus la voir , ne plus l'attendre , ne plus l'entendre
Pourtant un écho résonne à mon oreille c'était vraiment une rieuse

NOUS AVONS APPRIS  A LA CONNAITRE
SANS Y PRENDRE GARDE SANS Y FAIRE ATTENTION
COMBIEN D'HEURES DE JOIES
DE JOURS   DE MOIS   
D'ANNEES AVONS NOUS PASSE ENSEMBLE ?

MÊME LORSQUE NOUS ETIONS DANS L'OMBRE
OU LE SILENCE
​NOUS LA CONNAISSIONS ET NOUS PARTICIPIONS
PARFOIS A CE QUI LA TOUCHAIT DE PRES
​MIEUX QU'AVEC UNE SOEUR MIEUX QU'AVEC UNE AMIE

Béatrice

Par ce qu'elle nous en avait laissé le droit
​Par ce que dans le sens sacré du travail , d'avoir transpiré ensemble
pour le même but
Nous en avions gagné le droit

​Elle était assez secrète et silencieuse sur sa vie avec fierté et dignité
​des qualités qui lui étaient propres
​Nous avons eu le temps de la connaître sous différentes facettes dans le travail

​Dans la peine    la colère   la révolte    la fatigue    le silence    les crises de rires
​Dans le jeune    la gourmandise    idées    caractère    religions    principes    âge
​Dans politique   enfance    éducation    coutume    gouts   etc ...

​TOUT  CE QUI AVAIENT LES APPARENCES D'ETRE DES  BARRIERES TOMBENT

SE DISSIPENT  COMME FUMEE DANS LE VENT

RIEN N'EMPECHE LES SENTIMENTS NI LA PEINE


​C'EST UNE EPREUVE PENIBLE ET LONGUE POUR ENFIN REALISER QU'IL FAIT SI MAL

​DE PERDRE UNE COMPAGNE  DE TOUS LES JOURS

AVEC QUI NOUS ETIONS SI ATTACHEES SANS LE SAVOIR


CE N'ETAIT PAS QU'UNE COLLEGUE

POURQUOI PAS UNE AMIE

​NOUS L'AIMIONS BIEN TELLE QU'ELLE ETAIT ET ELLE N'ETAIT PAS TRISTE


​SUR LE CHEMIN ....... PLUS JAMAIS  ..... NOUS LA RENCONTRERONS !

​                                Anita      Le Plateau  1986


Nous avons notre grossesse de notre dernier bébé en même temps !
​Au revoir BEATRICE





_________________
[[size=13]font=Georgia]Pour vôtre pas sage bien guidé jusqu'ici ,

Mais surtout : pour ma Muse , ou mes Muses et les Vôtres , un Grand MERCI
Par ce qu'Elles nous offres tant de Fleurs et d'éclairages ( éclairs-sans âges )

Muriautine Day's in the Sarthe my Country !

Aracknida72
Admin

   

[/font][/size]
avatar
Aracknida72
Admin

Date d'inscription : 09/01/2017
Age : 57
Localisation : Sarthe

http://78anita72.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CONTE & SOCIETE n° 4

Message par Aracknida72 le Ven 3 Mar - 20:33


Ton mari ne se cachait pas pour te blesser
avec ses manières de beauf  humiliantes
face à ta propre mère à qui il se confiait

elle fini par comprendre !!!  mais il lui plaisait
elle ne voyait que par lui qui se plaignait de toi
elle était tant dans la rivalité contre toi sa fille
Pas tenir sa place et écouter ses conseils !!!
elle l'appréciait  tant  par ses belles flatteries
Jouant à le séduire inconsciemment ou pas !
 Mais fait un peu d'efforts ma fille !

​Avec ses phrases dégradantes à ton égard
pratiquant le gavage de vos Fils par cadeaux
Ils les tenaient en laisse pour les manipuler
en développant chez eux l'intérêt par l'argent

​Le pouvoir et la puissance par la pression
le chantage aux gains et aux profits licencieux
​Il a eu la volonté flagrante de te les détourner


Mimes ridiculement  grossières appelant cela
de l'humours en étant réducteur faire avaler 
       des pythons des boas constricteurs
​il est si minimum d'esprit résister à tant de bêtises 
mais quel est l'intérêt d'être si petit étroit d'esprit 

IMPUISSANTE     VULNERABLE dite FRAGILE

HONTEUSEMENT BLESSEE DE VIVRE 
CETTE SITUATION

TELLEMENT SEULE  . 
QUE LE DIALOGUE DOIT ÊTRE PARTAGE 

TA MERE N'A RIEN A FAIRE LA DEDANS 

ENFIN NORMALEMENT  çà  SUFFIT !

IL VOULAIT L' APPELLER 

MAIS C'EST à DEUX    

que se règle les problèmes de couple !

dont tu n'avais pas toi l'esprit d'appeler la sienne !

MAIS C'EST QUI LE COUPLE ?


​Pourquoi es tu tant à fleur de peau ?
Ecorchée vive plus que jamais

Avec un profond sentiment de mal être
complètement dévalorisée et trahie
non respectée dans ta manière individuelle
de penser et de croire
Que la considération en tant qu'épouse
n'a pas été respecté
Démolie
il te faudra du temps pour te reconstruire

​Il t'avait menacé pendant 8 années
de divorcer   ET BIEN    OK !
SOIT  !  NOUS  ALLONS  DIVORCER

C'EST LUI QUI FUT TRES  SURPRIS

N'A SURTOUT RIEN FAIT IL ATTENDAIT
SUR DE LUI
QUE TU REVIENNES SUR TA DECISION

QU'IL CONSTATA
TA FERMETE DEFINITIVE

​De cette prise de conscience de décision
en résultat la libération d'un énorme poids
​confirmant que c'était le choix à appliquer


Mais l'histoire ne s'arrête pas là !
mais des éléments utiles permettrons
de comprendre la suite

​Parcequ'il y a une trame familiale
​sous terraine dont tu es la victime
​Que tu arrives à déjouer mais voilà !!

Progressivement .... pas à pas ....



​Anita        2017



_________________
[[size=13]font=Georgia]Pour vôtre pas sage bien guidé jusqu'ici ,

Mais surtout : pour ma Muse , ou mes Muses et les Vôtres , un Grand MERCI
Par ce qu'Elles nous offres tant de Fleurs et d'éclairages ( éclairs-sans âges )

Muriautine Day's in the Sarthe my Country !

Aracknida72
Admin

   

[/font][/size]
avatar
Aracknida72
Admin

Date d'inscription : 09/01/2017
Age : 57
Localisation : Sarthe

http://78anita72.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CONTE & SOCIETE n° 4

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum